• Quand les premiers rayons du soleil arrivent…

    Quand les premiers rayons de soleil arrivent, qu’il nous est bon de repartir vers les jardins familiaux. Ceux-ci sont situés à 3 km de notre maison. Il y a une centaine de parcelles, nous en avons une ! C’est la joie de retrouver une diversité de présences, beaucoup de familles turques ! Chaque année nous donne de connaître de nouveaux visages.

              C’est le partage d’un savoir-faire en ayant le souci de l’écologie :

    *Récupération de l’eau de pluie. L’arrosage s’effectue simplement avec des arrosoirs.

    * La terre n’est pas travaillée avec du matériel motorisé.

    *L’entraide se vit pour ceux qui ne peuvent plus préparer le terrain.

    *La ville nous aide par l’apport de feuilles mortes, de la paille, du terreau…

    *Chacun fait son propre compost.

    *Les échanges divers : -graines, -plans, -partage de fruits, légumes…

    *La plupart ont le désir d’avoir des fleurs. Delà notre maison est toujours égayée de multiples bouquets qui sont appréciés par ceux qui nous visitent !

    *L’information passe bien pour annoncer la maladie ou le décès des uns et des autres !

    * A la fraternité il est apprécié de goûter des légumes et fruits du jardin.

    *Au cœur de cette nature il s’y vit un climat simple, de bonne humeur, de joies et peines partagées.

    * Avec cette période de confinement, nous ne pouvons pas nous rendre au jardin vu les distances ! Nous gardons des contacts téléphoniques !

         Voilà un petit écho de cette vie aux jardins familiaux de Lorient.

                                                                        Mado, Gisèle

  • Vivre la sobriété heureuse…

    Des échos de la rencontre des CHRETIENS ASSOCIES les 17 ET 18 novembre derniers !

    Nous nous sommes réunis pour deux jours de réflexions et de fraternité, autour du thème : « Vivre une sobriété heureuse » avec comme support l’encyclique du Pape François Laudato Si (2015). Nous avons accueilli Claire qui venait pour la première fois.

    Au cours du week-end, nous avons réfléchi et partagé sur ce qu’évoque pour nous cette sobriété heureuse. Plusieurs passages  de l’encyclique nous ont permis d’approfondir ce thème. Nous sommes d’accord pour dire que les comportements changent. Il y a une prise de conscience sur l’écologie, et les actes concrets fait par chacun, de nouvelles habitudes de vie apparaissent. Pour nous même c’est une réflexion sur le détachement matériel, la simplicité. Le visionnage du film « DEMAIN » a permis de voir ce que font des personnes à travers le monde pour répondre au réchauffement climatique.

    Samedi après-midi, un Père capucin Dominique a fait un enseignement sur la sobriété vécue par Saint François d’Assise en rapport avec Laudato Si. Je retiens qu’il faut vivre avec juste ce qu’il faut, prendre conscience de la création et des richesses que la nature nous donne. Il faut la respecter et l’utiliser à bon escient. Saint François disait : «  rendre grâce pour cette création miroir du créateur ». Cela nous permet de nous recentrer sur l’essentiel, la relation à Dieu aux autres et à la nature.

    Je viens au rencontre des chrétiens associés depuis 2017. Je me rends compte que cette sobriété heureuse est vécue tout au long de nos week-end par la simplicité et par la joie d’être ensemble… peut-être inspirée par Mère Joséphine que je découvre petit à petit…

    Nous nous rencontrerons pour fêter les deux cent ans de Mère Joséphine le 30 et 31 Mars 2019.

    Bénédicte

  • Action de grâce avec la Mission Ouvrière

    C’est quelques 293 enfants, jeunes, adultes venus de Picardie, de Champagne, des Ardennes et de Troyes qui s’étaient donnés rendez-vous à Guise (02) pour faire la fête ensemble et rendre grâce pour les 80 ans de l’Action Catholique des Enfants et les 60 de la Mission Ouvrière.

    Quel bonheur de partager tous ensemble sa vie, ses engagements, ses espoirs et ses luttes sur les chemins de la mission.

    Oui, elle est belle notre histoire de Mission ouvrière ! C’est notre fierté ! Celle de tout un peuple. C’est le bonheur d’avoir cheminé ensemble et d’être demeuré fidèle malgré les rudesses de la vie. C’est la reconnaissance que l’Esprit a accompagné notre histoire. C’est la garantie que le Seigneur est encore sur nos chemins de vie et l’assurance qu’Il sera demain encore au cœur de nos combats de fraternité.

    Pendant que les enfants partaient à la découverte  de la ville grâce à un jeu de piste, les adultes échangeaient en forum autour du monde du travail. Des militants, bien que ne partageant pas notre foi en Jésus Christ, témoignèrent de leur foi et confiance en l’homme.

    Un nouveau forum animé par des militants de Reims, allait mobiliser l’assistance sur les différentes formes d’organisations que ce soit dans l’écologie, les quartiers ou l’économie…

    Pas de doute, les militants de la Mission ouvrière sont bien présents dans un monde qui résiste et qui invente : le sel de la terre c’est aussi une réalité de nos quotidiens.

    La journée se termine par l’envoi vers nos champs de mission qui nous donne de reprendre la route du retour plein de dynamisme et d’espérance !

    Que du bonheur et de l’espérance !                 Oui, Il marche avec nous !

    Solange Bouteiller, Petite Soeur à St Quentin