• 200 ans ça se fête !

    Les 30 et 31 mars derniers les Petites Soeurs de Saint-François-d’Assise, des personnes proches de la congrégation et des chrétiens de la région de Morannes ont fêté les 200 ans de la naissance de la fondatrice Mère Joséphine, née Louise Renault.

    Le rendez-vous était fixé ce samedi 30 mars 2019 à 14h, pour l’accueil de tous les invités, sur la place de l’église de Morannes. Autour du baptistère de cette église, les participants se sont rassemblés pour la 1ère étape de ce pèlerinage. C’est en effet en ce lieu que Louise Renault a été baptisée le 31 mars 1819, le lendemain de sa naissance.


    Puis, à partir de là, un convoi de quelques dizaines de véhicules s’est élancé vers les lieux où Louise Renault a vécu durant sa jeunesse. Parmi les participants se sont retrouvés des Petites Sœurs de tous âges, leurs amis et les membres de leurs familles, les prêtres, les religieuses et religieux franciscains, les chrétiens associés et des habitants des communes environnantes, pour marcher à la suite de Louise Renault sur les chemins de Morannes, Daumeray et Brissarthe.

    En fin d’après-midi, après cet émouvant pèlerinage, ponctué de récits, de chants et de prières, tous les pèlerins se sont retrouvés à Morannes, pour un temps de convivialité. L’occasion de se remémorer, souvenirs, impressions, questions…

    Un temps a été ensuite consacré à la présentation de l’histoire de la Congrégation des Petites Sœurs de Saint François d’Assise, depuis la jeunesse de Louise Renault, déjà toute habitée par sa foi en Jésus-Christ, jusqu’à l’époque actuelle, en passant par les différents développements de le Congrégation en France et à l’étranger.

    A l’invitation du P. Jean Quris (délégué épiscopal à la vie consacrée), des Petites Sœurs (aînées et jeunes, françaises et centrafricaines), ainsi que des chrétiens associés ont témoigné de leur vie éclairée et animée par le charisme de Mère Joséphine.

    Mgr Delmas, évêque d’Angers, ainsi que Mère Marie-Noël Bénédicte, Prieure Générale des Servantes des Pauvres, se sont joints à ces festivités.

    Le lendemain, dimanche 31 mars, le matin dès 7h45, quelques vingt-six vaillants pèlerins, ont cheminé à pied, à partir du « Petit Cordé », lieu de la maison familiale de Louise Renault.
    Dans des temps alternant silence, prière et partage, ils sont arrivés sur la place de l’église de Morannes.

    Là, d’autres participants, dont quelques membres de la famille de Louise Renault, les paroissiens de Sainte-Claire-entre-Mayenne-et-Sarthe, des Petites Sœurs, chrétiens associés et amis les attendaient pour entrer dans l’église pour la célébration de l’Eucharistie dominicale présidée par le P. Jean Quris.

    Le P. Gérard Martin, curé de la paroisse, a accueilli les pèlerins avec joie et fierté. Chaque groupe de participants a été invité à se présenter devant le reste de l’assemblée. Ce sont ensuite quelques Petites Sœurs et chrétiens associés qui ont ouvert la célébration par une procession vers l’autel.

    Les chants proposés par l’équipe paroissiale de la liturgie ont été repris avec entrain, à la suite des musiciens et chanteurs de l’équipe d’animation.

    Tout au long de ces journées, chacun a pu apprécier l’enthousiasme des équipes paroissiales : c’est grâce à leur investissement auprès des Petites Sœurs de la fraternité de Morannes depuis de nombreuses semaines, que le 200ème anniversaire de la naissance de Louise Renault a pu se dérouler avec une telle sérénité.

    Une belle fête ne se termine jamais sans un repas : en effet, après la messe, une rencontre amicale a réuni toute l’assemblée autour d’un apéritif, et chacun a été invité à partager fraternellement le repas de clôture.

    « Un soleil vif et printanier a illuminé ces 2 journées – sans doute un clin d’œil de Mère Joséphine qui avait promis de veiller sur nous du haut du Ciel », a fait remarquer un membre de l’équipe !

  • Autour d’un vitrail…

    A l’occasion de la fête de notre fondatrice, les fraternités de Petites Soeurs et les chrétiens associés étaient appelés à partager sur l’appel à la sainteté du Pape François… et de vivre un temps de célébration pour s’offrir mutuellement les appels à la conversion entendus, reçus… quelques échos de ces rencontres ! :

    Voici le fruit de notre belle rencontre de ce jour.
    Rencontre de la fraternité de Beauvais et Chelles plus un intrus ………moi !
    Merveilleuse rencontre après un accueil à Chelles avec un petit café, nous sommes allés à la messe de 10h45 en La Chapelle de sainte Bathilde animée par une chorale africaine, très festif et très coloré, cela bouscule un peu …….
    Puis nous avons dégusté un délicieux repas avant de partager à partir de « l’exhortation apostolique » de notre Saint Père, échange très riche.
    Et  nous retombons en enfance en composant ce vitrail… !
    Nous sommes en chemin de sainteté…………ne doutons pas !!!!!!!

    Dany, chrétien associé

    Notre « visitation » à Beaupréau

    C’est précisément le 2 Février, journée dédiée à la vie consacrée que nous avons réalisé ce projet de « visitation ». Nous sommes arrivées en fin de matinée au foyer logement accueillies par Hélène,Solange et Anne Marie, heureuses de nous faire visiter leurs logements et la salle de prière.

    Un petit apéro nous requinque et nous partageons le repas  tout en échangeant des nouvelles, ce qui a donné le temps à Marie Christine, chrétienne associée de nous rejoindre, choix qu’elle a fait malgré ses  nombreuses obligations !

    Alors nous commençons notre rencontre par un temps de célébration: oui nous « femmes sur la route du Seigneur….nous lui rendons grâce de tout notre cœur ». Nous écoutons une lettre (n° 44*) de Mère Joséphine, suivi
    d’un grand temps de partage; nous offrant mutuellement les appels entendus en lien avec la vie  de Mère Joséphine. Puis le psaume 65 nous fait « glorifier Dieu et retentir sa louange ». Arès un dernier appel à notre Père du ciel, nous nous unissons à la Congrégation en priant Mère Joséphine.

    Et nous voulons mettre nos découvertes dans un vitrail !

    C’est dans la joie, la simplicité et l’action de grâce que nous avons vécu cette belle « visitation » à nos petites sœurs de Beaupreau.

    Les Petites Sœurs de Lorient

    * « Disons-Lui sans cesse que nous voulons être à Lui sans partage et sans réserve, malgré les répugnances de la nature. Il ne faut pas s’effrayer de ce qui se pas­se en nous car c’est le moment méritoire pour nous. C’est Jésus, notre Bien-Aimé, qui veut que nous portions notre croix avec Lui. Ne Lui refusons pas dé la porter avec Lui. Disons-Lui souvent: « Mon Bien-Aimé Jésus, je vois que Vous m’aimez : puisque Vous me donnez de si grandes preuves de votre amour. Oh ! oui, je veux vous faire des sacrifices. Allons, mon âme! du courage pour plaire à Jésus. Je veux m’immoler pour son amour. Je ne veux faire que sa Sainte Volonté ».

    Oh ! oui, ma bonne petite Soeur, c’est tout votre désir, j’en suis sûre. Ne craignez pas. Jésus est avec vous. Ne comptez pas sur vous pour faire quelque chose de bien. Non, vous ne pouvez rien, mais le bon Dieu peut tout. Que ce soit là toute votre ressource. Faites tout pour Lui plaire. Rien pour vous satisfaire ».

     

  • Vivre la sobriété heureuse…

    Des échos de la rencontre des CHRETIENS ASSOCIES les 17 ET 18 novembre derniers !

    Nous nous sommes réunis pour deux jours de réflexions et de fraternité, autour du thème : « Vivre une sobriété heureuse » avec comme support l’encyclique du Pape François Laudato Si (2015). Nous avons accueilli Claire qui venait pour la première fois.

    Au cours du week-end, nous avons réfléchi et partagé sur ce qu’évoque pour nous cette sobriété heureuse. Plusieurs passages  de l’encyclique nous ont permis d’approfondir ce thème. Nous sommes d’accord pour dire que les comportements changent. Il y a une prise de conscience sur l’écologie, et les actes concrets fait par chacun, de nouvelles habitudes de vie apparaissent. Pour nous même c’est une réflexion sur le détachement matériel, la simplicité. Le visionnage du film « DEMAIN » a permis de voir ce que font des personnes à travers le monde pour répondre au réchauffement climatique.

    Samedi après-midi, un Père capucin Dominique a fait un enseignement sur la sobriété vécue par Saint François d’Assise en rapport avec Laudato Si. Je retiens qu’il faut vivre avec juste ce qu’il faut, prendre conscience de la création et des richesses que la nature nous donne. Il faut la respecter et l’utiliser à bon escient. Saint François disait : «  rendre grâce pour cette création miroir du créateur ». Cela nous permet de nous recentrer sur l’essentiel, la relation à Dieu aux autres et à la nature.

    Je viens au rencontre des chrétiens associés depuis 2017. Je me rends compte que cette sobriété heureuse est vécue tout au long de nos week-end par la simplicité et par la joie d’être ensemble… peut-être inspirée par Mère Joséphine que je découvre petit à petit…

    Nous nous rencontrerons pour fêter les deux cent ans de Mère Joséphine le 30 et 31 Mars 2019.

    Bénédicte

  • Message des Chrétiens associés pour la St François

    4 octobre, Fête de Saint François d’Assise
    Occasion de rendre grâce pour tout ce que l’Esprit a, par lui, suscité dans l’Eglise.

    Frères, Sœurs, Fraternités séculières, Chrétiens associés aux Congrégations, Compagnons de Saint François…. cherchent aujourd’hui des chemins nouveaux pour vivre l’Evangile à la manière de François et des Fondateurs.

    Depuis quelques années, nous, Petites Sœurs de Saint François d’Assise, sommes en chemin avec des chrétiens associés, venant de divers diocèses, qui désirent vivre la grâce de leur baptême selon notre spiritualité.
    Avec eux, en ce 4 Octobre 2018, nous vous souhaitons

    PAIX ! JOIE ! BONHEUR ! FRATERNITE !

  • Rejoindre l’autre…

    Dans le cadre de nos rencontres de Chrétiens-associés (laïcs-associés), les Petites Sœurs animant
    notre groupe nous avaient invités à écouter nos Petites Sœurs Aînées sur le thème : « Une joie qui
    déborde en compassion».

    J’ai alors rencontré Sœur Simone BOUGIE qui m’a confié comment elle s’était intéressée au
    « football », afin d’avoir un sujet de discussion avec deux messieurs qui mangeaient                       
    quotidiennement à sa table.

    S’intéresser à un sujet qui ne vous passionne pas pour rejoindre l’autre … y aurait-il un chemin à
    suivre ?


    Quelques jours plus tard, nous recevions mon amie d’enfance avec son mari pour dîner. Il y a un
    sujet de conversation qui, à chaque fois qu’il est abordé, me fait « sortir de mes gonds ».
    Ce sujet de conversation lui tient à cœur … est-ce que je ne pourrais pas la rejoindre ?
    Avant cette soirée, je suis allée voir Sœur Simone pour lui rappeler notre entrevue, et ce qu’il avait
    fait germer en moi : « Sœur Simone, priez pour notre dîner de ce soir, je compte sur vous! ».
    Le lendemain, je rencontre Sœur Simone qui me prend par le bras, les yeux pétillants : « Alors?
    cette soirée ? …. J’ai prié pour vous ! »
    Je lui ai alors confié que nous avions passé une merveilleuse soirée, à l’écoute l’une de l’autre.

    J’ai eu alors des « MERCIS » à formuler :  
    – Au Seigneur, pour avoir fait naître en moi le DESIR de suivre un chemin, DESIR
    qui se transforme en JOIE pour rejoindre l’autre là où il est.
    – Aux petites sœurs, Christine, Marie-Claire, Marie-Thérèse, Régine, d’avoir pensé à
    organiser une rencontre avec une Petite Sœur Aînée.
    – Et bien sûr, à Sœur Simone. Elle avait été « un chemin » entre mon amie et moi.
    Maintenant quand je rencontre mon amie, je ne peux m’empêcher de penser à Sœur Simone.

    Brigitte VIVION, laïque associée

    Cette Petite Soeur a rejoint le Seigneur depuis l’écriture de cet article…

  • Chrétiens associés

    Cliquer ici pour mieux nous découvrir !