Poème de Noël…

C’est de nuit…

Que l’Enfant est venu,
pauvre et tout nu.
Les bergers l’ont vu,
bébé bien dodu !

Il attend d’être reçu,
n’être plus mis au rebut.
Mais, les pauvres, eux, ont cru
et ce fut le Jour du Salut.

Chez nous, Dieu est venu,
nos yeux l’ont vu,
malgré nos abus,
Il nous a reçus.

Oserons-nous entrer dans Sa Nuit,
pour percevoir, de ses pas, le bruit ?
Tairons-nous nos peurs et nos ennuis,
quand de nuit, Il vient chez nous, sans bruit ?

Oui !

Soudain la Lumière emplit la nuit,
elle vient au bout de toutes nos nuits,
et la joie dissipe tous nos ennuis.
Or, l’Amour en nous a creusé un puits.

Puits où s’abreuveront les assoiffés,
continuant leur route, apaisés.
Et d’où tenez-vous cette paix ?
« Mais de la Nuit où nous sommes aimés ! »

Françoise Gérard, Petite Soeur de Saint François

Les commentaires sont fermés