• Fiorettis de tous les jours !

    Nous avons besoin de cartons pour préparer les jeux pour la Saint François ; je vais en chercher dans la rue à côté d’un groupe  de jeunes (qui font du trafic de drogue). L’un d’eux me dit : « tu veux que je t’aide ? » spontanément je lui dis oui de bon cœur, et un peu plus loin en marchant il me dit : « je ne pensais pas que vous alliez me dire oui ! »

    Avoir besoin les uns des autres me dire OUI. »

     

    Saint François nous inspire dans cette vie fraternelle en osant avoir besoin les uns des autres.

         « Et que les Frères se fassent avec confiance connaître mutuellement leurs besoins, car si une mère nourrit et aime son fils   selon la chair, avec combien plus d’affection chacun ne doit-il pas aimer et nourrir son frère selon l’esprit ?  » (1ère Règle de Saint François)

     

    J’aime être, quand je le peux, sur le balcon du rez-de-chaussée, d’une part pour m’occuper des plantes et aussi pour discuter avec ceux qui passent. Une jeune femme s’arrête et me dit :

    « Chaque matin je m’arrête devant votre balcon pour regarder vos plantes et ça me fait du bien pour toute la      journée… »

    Les balcons, lieux de rencontres !

    Sainte-Claire disait à ses Sœurs qui partaient mendier hors du couvent: « Quand vous voyez de beaux arbres couverts de fleurs et de feuilles, il faut remercier Dieu. Dites-lui aussi merci quand vous rencontrerez des gens et quand vous verrez les autres créatures que le Seigneur a faites. Alors Dieu recevra de la gloire de toutes choses et en toutes choses. » Procès de canonisation XIV, 9

    Anne -Marie, Petite Sœur à la fraternité de Beauvais .