• Action de grâce avec la Mission Ouvrière

    C’est quelques 293 enfants, jeunes, adultes venus de Picardie, de Champagne, des Ardennes et de Troyes qui s’étaient donnés rendez-vous à Guise (02) pour faire la fête ensemble et rendre grâce pour les 80 ans de l’Action Catholique des Enfants et les 60 de la Mission Ouvrière.

    Quel bonheur de partager tous ensemble sa vie, ses engagements, ses espoirs et ses luttes sur les chemins de la mission.

    Oui, elle est belle notre histoire de Mission ouvrière ! C’est notre fierté ! Celle de tout un peuple. C’est le bonheur d’avoir cheminé ensemble et d’être demeuré fidèle malgré les rudesses de la vie. C’est la reconnaissance que l’Esprit a accompagné notre histoire. C’est la garantie que le Seigneur est encore sur nos chemins de vie et l’assurance qu’Il sera demain encore au cœur de nos combats de fraternité.

    Pendant que les enfants partaient à la découverte  de la ville grâce à un jeu de piste, les adultes échangeaient en forum autour du monde du travail. Des militants, bien que ne partageant pas notre foi en Jésus Christ, témoignèrent de leur foi et confiance en l’homme.

    Un nouveau forum animé par des militants de Reims, allait mobiliser l’assistance sur les différentes formes d’organisations que ce soit dans l’écologie, les quartiers ou l’économie…

    Pas de doute, les militants de la Mission ouvrière sont bien présents dans un monde qui résiste et qui invente : le sel de la terre c’est aussi une réalité de nos quotidiens.

    La journée se termine par l’envoi vers nos champs de mission qui nous donne de reprendre la route du retour plein de dynamisme et d’espérance !

    Que du bonheur et de l’espérance !                 Oui, Il marche avec nous !

    Solange Bouteiller, Petite Soeur à St Quentin

     

  • Témoignage vidéo

    A Beauvais, soeur Claire roule à vélo. Une façon pour elle de vivre son voeu de pauvreté et de rencontrer les personnes de son quartier. Religieuse, animatrice de l’aumônerie des jeunes, elle travaille aussi comme aide médico-psychologique auprès d’enfants lourdement handicapés. Elle n’y porte pas l’habit ni de signe religieux pour privilégier avant tout la relation. Elle vit dans un HLM d’un quartier populaire de Beauvais où elle forme une petite communauté avec trois autres soeurs et partage une vie communautaire avec ses voisins.