• Message de Pâques des Petites Soeurs

    Belle fête de Pâques à chacun, chacune !

     

     

  • Fête de la vie consacrée !

    le 2 février… la chandeleur, ce n’est pas d’abord les crêpes !

    C’est la fête de la Présentation de Jésus au temple … et la fête de la Vie Consacrée !

    « Contemplons la scène. Ce qu’a suscité le chant de louange en Syméon et Anne, cela n’a pas été, bien sûr, de se regarder eux-mêmes, d’analyser et de revoir leur situation personnelle. Cela n’a pas été de s’enfermer de peur que quelque malheur ne puisse leur arriver. Ce qu’a suscité le chant a été l’espérance, cette espérance qui les soutenait dans la vieillesse. Cette espérance s’est vue récompensée dans la rencontre avec Jésus. Lorsque Marie dépose dans les bras de Syméon le Fils de la Promesse, le vieillard commence à chanter ses rêves. Lorsqu’elle met Jésus au milieu de son peuple, celui-ci trouve la joie. Oui, il n’y a que cela pour pouvoir nous redonner la joie et l’espérance, seulement cela, nous préservera de vivre dans une attitude de survie. Uniquement cela fécondera notre vie et maintiendra vivant notre cœur. Mettre Jésus là où il doit être : au milieu de son peuple. » (du Pape François)

  • Joyeux Noël !

    Avec St François rendons grâce au Seigneur pour ce jour de fête et de joie !

    Regardez cette superbe vidéo de fresques sur les murs d’Assise !

    Criez de joie pour Dieu qui nous sauve,
    accueillez par vos chants le Seigneur, le Dieu vivant.

    Car il est le Seigneur, le redoutable, le Très-Haut,
    le Puissant, le Roi de l’univers.

    Il est notre Père très saint, notre Roi,
    qui dès avant la création du monde,
    envoya du ciel son Fils bien-aimé
    Jésus qui est né de la Vierge Marie.

    Il invoque Dieu en disant:  » Tu es mon Père « ,
    et Dieu dit:  » J’établirai mon Premier-né
    au-dessus de tous les rois de la terre! « 

    En ce jour le Seigneur Dieu a envoyé sa grâce,
    la nuit a retenti de sa louange.

    Voici le jour que le Seigneur a fait,
    jour de triomphe et jour de joie.

    Car un enfant nous est donné,
    il est né pour nous, pèlerin sur la route,
    nulle chambre pour l’héberger,
    il est né dans une crèche.

    Gloire à Dieu au plus haut des cieux,
    et paix sur terre aux hommes qu’il aime.

    Que les cieux se réjouissent et que la terre exulte,
    que jubile la mer avec ses habitants,
    que fleurissent les plaines et chantent les forêts!

    Chantez-lui un cantique nouveau,
    chantez le Seigneur, terre entière!

    Car le Seigneur est grand et digne de louange,
    devant lui disparaissent toutes les idoles.

    Peuples païens, reconnaissez le Seigneur,
    rendez-lui honneur et louange,
    reconnaissez la gloire de son nom.

    Faites don de vous-mêmes
    et vous aussi portez sa croix,
    obéissez jusqu’au bout à ses commandements.

     

  • Joie de l’engagement définitif de notre Petite Soeur Prisca !

    Le 7 novembre notre Petite Soeur Prisca s’est engagée pour toujours à la suite du Christ comme Petite Soeur de St François ! Joie et action de grâce pour le don total de sa vie au Seigneur et au service de ses Frères et Soeurs ! C’est Anne-Marie Soulard qui a reçu ses voeux, au nom de Chantal, Supérieure Générale.

    « Ce temps est vraiment un moment spécial de ma vie : l’offrande de moi-même au Seigneur. Je m’engage pour Le servir, servir son Eglise, son peuple et servir ma Congrégation. Je garde la joie de mon engagement, la joie d’être Petite Sœur de St François et vivre parmi les tout-petits ». Témoignage de Prisca

    « Tous les biens, rendons-les au Seigneur » St François

  • Bénédiction d’un nouveau tabernacle à Montpellier

    Depuis quelques temps, les Petites Soeurs de Montpellier cheminaient pour faire créer un tabernacle pour l’oratoire de la fraternité.

    Un couple d’amis artistes a créé une oeuvre magnifique, qui a été bénie le 13 octobre par un des prêtres du diocèse, au cours d’une Eucharistie. Pour le temps d’action de grâce, les Petites Soeurs ont choisi des prières en lien avec la création.

    Quelques mots sur l’inspiration du projet :

    Dans le prophète Isaïe (7 14b-15) « Voici que la jeune femme est enceinte, elle enfantera un fils, et on l’appellera Emmanuel, (c’est-à-dire : Dieu avec nous). De crème et de miel il se nourrira, et il saura rejeter le mal et choisir le bien. »
    La forme, les couleurs sont en lien avec cette promesse biblique, et aussi avec la spiritualité franciscaine : pauvreté et proximité avec la nature.

    Elles rappellent une ruche traditionnelle cévenole et s’intègre ainsi dans la région et ses traditions.

    « Voici que chaque jour il s’humilie comme lorsqu’il est descendu de son trône royal dans le sein de la Vierge. Ainsi, chaque jour, il vient à nous sous une humble apparence ; chaque jour il descend du sein du Père sur l’autel entre les mains du prêtre. Et comme il s’est montré aux apôtres dans un vrai corps, de même il se montre maintenant à nous dans le pain sacré. Et comme, par les yeux du corps ils voyaient seulement son corps, ainsi nous-mêmes lorsque nous le pain et le vin avec les yeux du corps, croyons fermement que ce sont, bien réels et vivants, son corps et son sang très saints. De cette manière, le Seigneur est toujours avec ses fidèles, comme il le dit lui-même : Voici que je suis avec vous jusqu’à la fin des siècles. » Admonition 1 de St François

     

    Le tabernacle est en terre cuite, avec une façade en forme pointue arrondie, qui rappelle également les ruches traditionnelles d’Afrique et d’autres pays.
    La porte est en terre cuite ajourée. Le motif floral est percé dans l’argile, les vides sont recouverts de l’intérieur par une plaque de verre de couleurs, éclairée de l’intérieur de la porte.
    La porte du tabernacle porte comme symboles : une croix glorieuse, en forme de fleur, comme nourriture des abeilles, signe de fertilité et de la vie. Elle émet de la lumière.

    « La lumière est venue dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas saisie » Jn 1, 5

  • 100 ans… et une action de grâce débordante !

    C’est dans la joie, mais avec les limites imposées par la crise sanitaire que nous avons fêté les 100 ans de notre petite sœur Marie Andrée Millaret.  L’Eucharistie a pu été célébrée à l’intention de ses 100 ans. Après la communion, elle a partagé son action de grâce :

      En ce jour mon Dieu, je veux te rendre grâce, pour la vie que tu m’as donnée …Pour l’appel à te suivre, et de ton soutien dans les moments difficiles, Ainsi que pour toutes ces joies que tu as semées tout au long de mon chemin vers toi.

    Joie d’appartenir à la grande famille franciscaine et particulièrement à la congrégation des Petites Sœurs de st François, de qui j’ai tant reçue.

    Merci Seigneur pour le don de mes Sœurs près de qui j’ai trouvée un appui fraternel, dans les différentes fraternités ou j’ai vécu.

     Et je te rends grâce pour ces différentes périodes de ma vie qui ont été une véritable école de formation à la confiance, et à l’abandon.

    Merci pour ces riches années passées près des enfants, et ensuite près des malades, par les uns et par les autres j’ai beaucoup reçu.

    Et enfin merci pour ce passage à Toulon, entouré de tant d’amitiés, et d’ouvertures dans la diversité des situations.

    Françoise et Marie Andrée à Toulon où elles se sont pleinement engagées avec les plus fragiles…

    En retour de toutes ces grâces, donne-moi assez de générosité pour mieux vivre mon oui et répondre encore à tes appels, là où je suis dans la maison de la Roseraie.

    Oui béni sois-tu pour les merveilles de ton Amour.

    L’après-midi un goûter festif a été organisé par la maison. Marie-Andrée avait demandé un baba au rhum…elle en a eu 100 accompagnés du champagne… très bon moment de convivialité vécu avec les résidents et le personnel.

    Notre petite sœur fut submergée par le courrier, les coups de téléphone, les fleurs, envoyés par ceux et celles qui en ce jour auraient tant aimés l’entourer de leur présence amicale et de leurs prières.

    Et comme l’a souligné le directeur et bien des personnes de la maison : « merci petite sœur de nous offrir ta gentillesse, ton attention aux personnes, ta vitalité et ton espérance ».

  • Mission universelle !

    Daphné, Julien et leurs trois filles, on les connaît un peu. On les a rencontrés à L’Arche à Beauvais, on savait leur intention de partir en coopération en Afrique.
    Un jour Daphné nous dit : « ça y est une date est fixée nous partons mi-février » au Bénin à Banigbé ! Nous allons vous envoyer un courrier… »

    Le 2 décembre nous recevons leur lettre, plutôt leur demande : Être les marraines spirituelles de leur mission au Bénin à la ferme école Laudato-Si. Plus
    particulièrement confier à notre prière leur chenin de Foi et leur persévérance à l’écoute de la Parole de Dieu. Pour que leur mission soit d’abord et surtout un chemin vers Dieu. Nous confier aussi leurs trois filles : Siloé, Honorine et Léonie pour que germent en chacune d’elles l’amour de Jésus et le désir de le rencontrer en allant à la rencontre de leurs frères…

    Nous avons été très touchées de cette demande qui nous renvoie à notre mission première la prière. Pas autre chose mais tout cela….
    Daphné et Julien sont partis début février. Une messe d’envoi a été célébrée. Un bon moment vécu en Eglise !

    A l’origine de leur projet, il y a un besoin de se rendre utile auprès des plus fragiles, et ceci exprimé dès leur mariage.
    Aujourd’hui ils partent avec l’ONG Fidesco, une association dont foi et coopération sont les deux piliers fondateurs. Conscient de tous ce qu’ils ont reçu, ils se sentent appelées à bousculer leur quotidien et leur confort pour approfondir leur engagement au service des plus fragiles et à reconnaître en chacun sa beauté. Daphné sera responsable pédagogique de l’école. Elle aura pour mission de soutenir l’équipe enseignante et d’accompagner les enfants dans leur parcours scolaire.
    Julien sera responsable de la recherche de fonds pour le centre. Il supervisera les projets d’extension de l’école et aura à cœur de se mettre au service du développement de la ferme.

    Nous voilà parties nous aussi en mission sans sortir du territoire …. Mais en ouvrant nos cœurs pour rejoindre un autre peuple…Merci Daphné et Julien de nous embarquer avec vous…

  • La vie consacrée : l’enthousiasme d’une vie donnée !

    Laissons-nous enseigner par la fête de la Présentation. Un ancien et une femme âgée font face à un jeune couple. Au centre : un enfant. Trois lumières semblent offertes par ce beau passage d’Evangile pour honorer la journée de la vie consacrée :

    • D’abord, comme le vieillard Syméon et la prophétesse Anne qui ont orienté toute leur existence autour de l’attente du Sauveur, la vie consacrée est une recherche passionnée de Dieu sur toute la longueur d’une vie.

    • Ensuite, à l’image du jeune couple disposé à offrir à Dieu le don le plus précieux qui vient de leur être fait – un enfant – , la vie consacrée est fondamentalement offrande de soi à Dieu et aux frères et sœurs. Un don de soi libre et généreux qui ne s’écoute pas, qui ne s’appesantit pas sur ses blessures et frustrations, devient une action de grâce qui se déploie sur la durée d’une vie.

    • Enfin, entre les deux générations qui se font face, le Verbe fait chair se rend disponible. La vie consacrée est un art de vivre où la Parole de Dieu est au centre, comme un guide sûr pour suivre le Christ jour après jour.

    Alors, dans le sillage de l’Evangile de la Présentation, souhaitons à tous les consacré(e)s l’enthousiasme quotidiennement renouvelé d’une vie donnée ! Oui, chercher Dieu avec passion et patience : toute une vie n’est pas de trop pour un tel projet. Oui, suivre le Christ, sans se rechercher soi-même : rien de tel que des frères et sœurs en communauté et sur les lieux de mission pour apprendre le dépassement de soi. Oui, guetter l’Esprit Saint dans la rencontre attentive et priante de la Parole de Dieu : voilà une source de joie qui donne une saveur durable à toute l’existence. Un triple oui pour un consentement amoureux à l’appel continu du Seigneur.

    Heureuse fête de la vie consacrée !

    Sr Anne Chapelle, pour le conseil d’administration de la Conférence des Religieux et religieuses de France

  • Quand la solidarité remet « debout »

    Par le biais de nos amis de BATALI, une Association ‘sœur’ du Canada a fait don au diocèse de MBAÏKI d’un stock important de produits et ustensiles pharmaceutiques, ainsi que de fauteuils roulants, cannes et déambulateurs. La paroisse de NGOTTO a reçu sa quote-part de ce cadeau de la Providence.

    Sœur Rosine, infirmière, chargée du domaine de la santé sur la paroisse de NGOTTO, a pu changer la vie de maman Bibiane et de Pie X ainsi que d’un jeune du village voisin BOSSUI !

    Maman Bibiane était une paroissienne active avec son mari. Paralysée des jambes depuis plusieurs années, elle était recluse à la maison. Aujourd’hui, sa vie a commencé à changer. Non seulement, elle peut revenir à l’église chaque dimanche dignement, en fauteuil, mais en plus, le déambulateur lui permet de se remettre debout à la maison et de faire quelques pas pour son travail ou même d’acheter elle-même quelque chose à la boutique proche de sa maison.

    Jusqu’à présent, de temps en temps, elle demandait à son jeune enfant de l’amener en brouette à la messe, puis elle se traînait par terre jusqu’à sa place. Tout dernièrement, à la réouverture de l’église de Ngotto, après la période coronavirus, elle a arraché un frisson de joie à beaucoup en la voyant emboiter la procession de communion avec son déambulateur, qu’elle avait pris soin de faire déposer près d’elle. Belle autonomie retrouvée !

    Pie X a la taille d’un enfant, mais c’est un grand adulte aujourd’hui. Sa maman le chérit à la mesure de ce que son état requiert. Chaque dimanche que Dieu fait, elle l’attache au dos comme le font les mamans pour leur petit enfant, et l’amène à l’église. Elle le porte dans ses bras pour qu’il reçoive la communion. Entre temps, il est posé à plat ventre sur le banc et suit attentivement le déroulement de la messe. Ce fauteuil va changer la vie de Pie X, mais aussi celle de la maman !!

  • Des engagements chez les Chrétiens associés !

    Fin décembre, Eliane, Brigitte, Yvon, Louisette ont renouvelé leur engagement comme chrétiens associés à la Congrégation, et Marcel s’y est engagé.

    Jour de joie et d’action de grâce ! Témoignages :

    « Lors du Chapitre des Nattes en juin 2019, nous avons prononcé notre OUI à la suite de Mère Joséphine.

    Le 19 décembre dernier, vous pourrez contempler sur nos photos la sobriété de notre assistance en « chair et en os » mais si vous regardez bien, vous devriez vous reconnaître dans nos yeux. Les masques cachent nos sourires cependant je peux vous l’assurer, notre cœur était en joie et nos visages étaient illuminés de bonheur.

    Nous avons vécu une célébration toute simple, chargée d’émotion, l’essentiel était dit.

    Merci Seigneur d’être là au milieu de nous, aujourd’hui, dans notre monde.

    Eliane, Louisette, Marcel, Yvon et Brigitte. »

     

    Partageons avec eux la prière qu’ils ont écrite :

    Mère Joséphine, toi qui t’es laissée conduire par le Seigneur, habitée par l’Esprit Saint, accueillant humblement chaque jour, chaque personne, chaque évènement, en faisant confiance à la Providence, intercède pour nous auprès de Dieu le Père, pour que nous sachions réentendre au fond de nos cœurs ces deux attitudes que tu nous as laissées en héritage «petite et sœur». Que ces deux attitudes nous donnent la force, l’audace d’aller aux périphéries pour servir nos frères les petits, les «laissés pour compte».

    Aujourd’hui s’ouvre pour nous une perspective d’avenir en accueillant des Chrétiens Associés. Qu’ensemble nous osions marcher, avancer pour enrichir l’Eglise du Charisme que tu nous as laissé.Que nous osions appeler, interpeller, des chrétiens qui souhaiteraient cheminer avec nous et vivre à ton exemple dans la charité et l’amour vécus par St François. Amen

    Témoignage d’une Petite Soeur qui redit toute la communion de l’ensemble des Petites Soeurs et des Chrétiens associés à l’occasion de cette célébration :

    « Ce jour là, à la prière du midi, nous avons pris les chants, psaumes et Evangile que vous aviez choisis. En vous devançant de quelques petites heures nous avons prié en grande communion avec vous et avec dans nos têtes et encore plus dans nos coeurs les visages de chacun de vous.

    Quelle belle communion au-delà des masques et des distances ! Mère Joséphine devait être bien heureuse que vous soyez réunis à Morannes pour cet engagement et ces renouvellements ».

    Pour en savoir plus sur les Chrétiens associés