• 200 ans de notre fondatrice Mère Joséphine

    Deux cents ans …

    En 1989, pour les 100 ans de la mort de notre fondatrice, Françoise Gérard, une Petite Soeur avait écrit un poème…

    Cette année, elle le reprend pour les 200 ans de la naissance de notre fondatrice, avec un regard neuf !

    Mille huit cent dix neuf, Louise naissant ;

    Joie, mais « bouch’de plus » à nourrir pour les parents.

    Déjà devait se faire « inexistante » ;

    Frères et sœurs ayant sera « entreprenante ».

    Monument à la mémoire de Mère Joséphine

     

     

    Baptistère de Morannes où a été baptisée notre fondatrice

     

    Toute petite saura qu’il faut toujours « aller au delà »

    Pour gagner son pain et celui des siens, elle quitte et va.

    Maladie et mort visiteront et à ANGERS s’en ira.

    Garde-malade sera et St François y rencontrera.

     

    A la sève de l’Eglise a toujours bu,

    Sur l’arbre millénaire, Louise a vu,

    Très soudainement la branche franciscaine,

    Et de sa sève s’est sentie comme « pleine ».

     

    Miracle ! Sur la vieille branche jaillit un petit bourgeon,

    Qui bientôt, l’ardeur favorisant, fut en pleine floraison.

    Alors, on vit « et la branche étonnée et l’arbre saisi,

    Nommer « Petites Sœurs de St François d’Assise » ce rejeton.

     

    Bourgeon devint fleur, puis brindilles et rameau.

    Où trois greffons au fil des temps seront entés.

    Par endroit notre rameau semble s’étioler.

    Mille huit cent quatre vingt neuf, Mère Joséphine mourait.

     

    En mille neuf cent quatre vingt neuf, sur le rameau un peu fatigué,

    Joie ! Une belle fleur africaine est née,

    Nourrie de la sève mère : humilité, pauvreté.

    « Je suis noire mais pourtant belle fille de Jérusalem »

    Dit l’Epouse du Cantique. Joie et Paix et Simplicité.

     

    Aujourd’hui, sur le rameau fatigué,

    les associés sont venus se greffer,

    A la sève mère veulent boire,

    Ouvrant de nouveaux espoirs.

     

    L’Esprit sait ce qu’il veut, aussi,

    Pour ce monde blessé de l’aujourd’hui.

                

     Angers, 13 janvier 2019

    Françoise Gérard

  • Poème de Noël !

    Il faisait nuit …

    Marie et Joseph, eux, marchaient,
    depuis des jours, et espéraient,
    qu’une porte s’ouvre,
    et un gite trouvent.

    Car le petit se faisait,
    oui, de plus en plus pressant,
    au cœur du recensement.
    Mon Dieu ! Mais quelle idée ?

    Le petit est là, est bien présent,
    au cœur de nos bouleversements.
    Et, il nous accompagne sur nos routes,
    il est présent en toutes nos déroutes.

    Il vient bouleverser nos doutes,
    au cœur de la nuit de nos routes.
    Il est là, tout petit, frappe à notre porte,
    le voyons-nous, présent, au cœur de ces cohortes ?

    Mon œil l’a vu, ce tout, ce tout-petit, bien vivant :
    Beauté dans la laideur, les noirceurs du monde,
    Fragilité de Dieu, en notre chair naissant,
    Lumière au cœur des ténèbres du monde.

    Ouvrons-Lui  nos portes,
    et ouvrons-Lui nos cœurs,
    Il chassera nos peurs.

    Françoise Gérard, une Petite Soeur

  • La St François… d’Assise à Chelles

    Cette fête de St François, nous ne l’avons pas préparée seules… mais avec un petit groupe qui depuis un peu plus de deux ans chemine avec nous pour découvrir comment l’esprit de François d’Assise parle encore aujourd’hui et peut éclairer nos vies.

    Pour signifier notre mission de prière, une personne du groupe a suggéré de mettre devant l’autel des éléments de notre Oratoire. A l’accueil nous avons proposé un petit signet sur lequel chacun pouvait écrire une intention. Ces intentions ont été ramassées à l’offertoire et déposées à l’autel avant de rejoindre notre oratoire où nous continuons ainsi à prier en communion avec tous.

    Quelques membres du groupe ont eu envie de découvrir le pays natal de François et ont effectué en juin un pèlerinage sur les pas du « petit pauvre d’Assise ». Marcelline, Emile, Jéhanne et Serge ont fait un montage vidéo pour partager en images leurs découvertes. Chacun d’eux a exprimé comment ils avaient vécu et apprécié ce temps. Ensuite un partage a permis à quelques-uns de partager leur propre découverte d’Assise et de la vie de François. Ils ont donné envie à d’autres de le vivre.

    Nous avons terminé la soirée en partageant un petit buffet où chacun a apporté ses spécialités. Après avoir remercié tous les participants, nous leur avons distribué un petit feuillet rappelant les propositions de la fraternité : prière pour la paix, vêpres du lundi soir avant la messe, porte ouverte le mercredi après-midi.

    Nous rendons grâce pour tout ce vécu joyeux, fraternel, priant…

    Les Petites Sœurs de Chelles

    Contact : pssfchelles@free.fr            01 60 08 29 47

     

  • Hymne à Marie

    Marie est là, ouvrons-lui nos portes !

    Mai arrive, or que de bruits !
    La bonn’odeur du muguet
    apaise bien des esprits,
    tout excités, par leurs envies.

    Mai arrive : « place à Marie ! »,

    donc respirez la simplicité
    qui désarme les ambitieux, oui !
    N’est-elle pas emplie de l’Esprit ?

    Confions-lui tous nos soucis,
    n’est-elle pas aux aguets ?
    Marie marche à notre pas, oui !
    N’est-elle pas notre Mère, bénie ?

    Marie du oui,
    Marie oubli,
    Marie de Nazareth.

    Marie du fruit,
    Marie sans bruit,
    Marie de Bethléem.

    Marie qui fuit,
    Marie et le petit,
    Marie en exil.

    Marie qui dit :
    « ils n’ont plus de vin ! »
    Marie à Cana.

    Marie souci,
    veut voir son petit,
    Marie notre chair.

    Marie au pied
    de la Croix, douloureuse,
    Marie confiée à Jean, l’Ami.

    Marie avec les disciples,
    engendre l’heure de la Foi ;
    « Il est Vivant, alleluia ! »

    Françoise G, Petite Soeur de Saint François

  • Le Bon Pasteur. méditation interactive

    Journée mondiale de prière pour les vocations : « Je suis le Bon berger »

    En ce dimanche de prière pour les vocations, nous vous proposons une méditation partagée !

    Cette icône a été écrite par une Petite Soeur. Nous vous invitons à partager dans les commentaires ce qui vous touche dans cette icône, ou une méditation, une prière qu’elle vous inspire…